Travailler préserve les facultés intellectuelles, dit-on. Une étude australienne vient cependant nuancer cette idée : après avoir soufflé 40 bougies, passer plus de 30 heures par semaine au boulot pourrait affaiblir les capacités cognitives.

Les chercheurs du Melbourne Institute of Applied Economic and Social Research ont évalué la mémoire et la capacité de raisonnement de 3 000 Australiens et 3 500 Australiennes. Constat : travailler 30 heures et moins est bon pour le cerveau des quarantenaires et de leurs aînés.

Les heures travaillées au-delà de ce seuil ont par contre un effet délétère sur les capacités cognitives, selon les chercheurs. Passé 40 ans, les individus qui travaillent 60 heures par semaine auraient les mêmes capacités cognitives que ceux qui n’occupent pas d’emploi!

La cause de ces résultats surprenants reste à déterminer. Elle pourrait s’expliquer en partie par le type d’emploi occupé (plus ou moins stimulant sur le plan intellectuel – un aspect non mesuré par l’étude) ou par la fatigue et le stress induits par de longues heures au bureau. 

Commentaires