Retour

Sport et santé mentale ne font pas toujours bon ménage

Marcher, courir, se muscler : en principe, toutes ces activités sont bonnes pour la santé, mais parfois... trop, c’est comme pas assez ! Avant de prendre la résolution de vous dépasser au gym, quelques précautions sont à prendre pour votre santé mentale.
 
Une nouvelle étude révèle qu’il pourrait y avoir un lien entre le stress, la dépression, les problèmes émotifs et l’intensité avec laquelle nous faisons du sport
 
En analysant les données de 1,2 million d’adultes interrogés en 2011, 2013 et 2015, des chercheurs britanniques ont remarqué que le nombre de jours avec une mauvaise santé mentale augmentait de 35 % chez les personnes qui faisaient de l’exercice tous les jours, comparativement à ceux qui en faisaient de 10 à 20 fois par mois. 
 
De plus, les sportifs qui s’entraînent plus de 90 minutes par séance seraient plus susceptibles de passer de mauvaises journées que ceux qui optent pour des sessions de 45 minutes.

 
La modération a bien meilleur goût

Cet effet nocif s’explique par une raison toute simple : s’entraîner à haute dose serait synonyme d’un comportement excessif, qui engendre l’épuisement mental et physique.   
 
Pour profiter des bienfaits du sport, il est recommandé de pratiquer une activité physique trois à cinq fois par semaine, à raison de 30 à 60 minutes par séance. Les sports collectifs tels que le vélo, l’aérobie et la gymnastique seraient particulièrement bénéfiques pour le moral.  

Unsplash/bruce mars

 
Et pour ceux qui n’aiment pas suer un bon coup, une petite promenade suffit à garder la joie de vivre !

 


Vous aimerez aussi

Plus d'articles