Retour

Le stress serait aussi nocif que la malbouffe

Le stress a certes des effets négatifs sur notre mental, mais une nouvelle étude avance qu’il aurait autant d’impact sur notre métabolisme qu’une mauvaise alimentation.

Des chercheurs de l’Université Brigham Young (BYU) aux États-Unis ont étudié l’impact du stress sur le microbiote intestinal des souris — des micro-organismes qui se trouvent dans le tube digestif.

Le corps humain abrite environ 100 billions de microbes qui sont essentiels à la santé. Après un test de stress sur des souris femelles, les résultats ont montré que le microbiote était identique à celui d’une souris obèse.

Ils en déduisent que le stress serait aussi néfaste qu’une mauvaise alimentation sur l’intestin. Les chercheurs ont aussi remarqué que la réaction au stress était différente chez les souris mâles : elles étaient plus anxieuses et moins actives physiquement.


Tout sur le stress


D’après Laura Bridgewater, professeur de microbiologie et de biologie moléculaire à la BYU, le microbiote intestinal réagirait différemment selon les sexes et expliquerait ainsi pourquoi les femmes auraient tendance à avoir des taux plus élevés de dépression et d’anxiété, qui sont liés au stress.

Commentaires