Retour

Un homme des cavernes sommeille en nous!

Des chercheurs ont découvert que la structure du cerveau des humains modernes aurait des gènes remontant à l’homme de Néandertal. Ils influenceraient même certaines de nos aptitudes.

Des scientifiques du National Institute of Mental Health (NIHM), une agence fédérale américaine dédiée principalement à la recherche sur les troubles mentaux, se sont penchés sur l’héritage laissé par l’homme préhistorique sur la population actuelle.


10 chercheurs québécois qui ont marqué l’histoire des sciences


La ressemblance physique assez frappante du Néandertalien et de l’homme moderne ont poussé les experts à étudier de plus près les similitudes génomiques entre les 2 espèces. Et la preuve vient d’être établie que ses gènes modifient la structure des cerveaux humains modernes.

Au total, 2 % de l’ADN de l’être humain non africain est en commun avec le Néandertalien. Cependant, la façon dont il nous influence reste à démontrer.

L’hypothèse la plus probable que soulèvent les scientifiques est que nous devons à l’homme de Néandertal nos prouesses visuospatiales. Ce dernier avait un système visuel développé qui lui a permis de survivre, d’élaborer des outils, de socialiser et de créer des activités de groupe. Des aptitudes que l’homme moderne a conservées.

Commentaires