Retour

Une autre forme de luminothérapie?

Une autre forme de luminothérapie?

La science nous vante les vertus de la luminothérapie. On n’a pas besoin de lire de multiples études pour savoir que plus les mois d’hiver passent, plus notre moral baisse. On peut bien s’éclairer avec une lampe qui nous offre l’équivalent d’une journée d’été en luminosité, mais il me semble que cela manque un peu de chaleur humaine! Car les personnes qui nous entourent sont aussi importantes que cette fameuse lumière pour que l’on conserve notre sourire et que l’on ne plonge pas dans la dépression saisonnière.

Toutefois, puisque l’hiver revient chaque année (eh oui, on ne s’en sort pas!), pourquoi ne pas s’en faire un allié? Pourquoi ne pas profiter de la grisaille et de la noirceur pour mieux savourer les joies de la lumière sous toutes ses formes, avec notre famille et nos amis? Bon d’accord, ce n’est pas toujours évident, avec les froides journées, d’entrevoir la lumière au bout du tunnel, et surtout de trouver la motivation pour sortir le soir venu. Mais peut-être que pour traverser l’hiver avec bonheur, nous devons simplement ajouter des activités lumineuses à notre quotidien?

Jouer aux dominos lumineux en plein centre-ville

À Montréal, jusqu’au 27 janvier, le Quartier des spectacles propose Luminothérapie : effet domino. Grâce à 120 dominos géants et musicaux, on s’amuse à créer des jeux de lumières et sonores. L’activité est gratuite et les petits comme les grands s’y amuseront. Si le temps manque pour cette activité, du 21 février au 3 mars, on peut vivre l’expérience Illuminart dans le cadre de Montréal en lumière.

Faire une sortie en raquettes à la lueur des flambeaux

Tout au long de la saison hivernale, plusieurs parcs et municipalités offrent des randonnées « raquettes et flambeaux », avec comme récompense ultime : chocolat chaud et guimauve. Voilà une bonne façon de briser la monotonie des longues soirées! On s’habille chaudement et on affronte la noirceur. Les flambeaux apportent une touche magique à cette promenade où l’on plonge pleinement dans le moment présent. Ces sorties nous permettent de faire un peu d’exercices physiques, de rencontrer d’autres gens qui ont réussi à sortir de leur tanière et d’admirer les paysages d’hiver à la lueur de quelques flammes. Consultez le site de la Sépac ou encore celui de votre municipalité pour savoir si de telles soirées ont lieu dans votre région.

Patiner sous les lumières

Le soir venu, on enfile nos patins et on profite des patinoires éclairées. Bien sûr, on peut se rendre à celle du Vieux Port de Montréal, de la place d’Youville à Québec ou du canal Rideau, mais la patinoire de son quartier peut procurer le même bonheur. Un peu partout à travers le Québec, il existe également des sentiers glacés éclairés qui permettent de déambuler dans la forêt, les patins au pied, sous une douce lumière. De plus, plusieurs villes organisent des soirées de patinage sons et lumières. Il ne reste plus qu’à choisir ce que l’on préfère! Une chose est certaine, il y a toujours, pas très loin de chez soi, une glace qui ne demande qu’à recevoir des visiteurs!

Se balader dans un parcours lumineux à l’Aquarium de Québec

L’Aquarium de Québec propose une soirée hors de l’ordinaire. En plus d’observer les animaux marins, un circuit éclairé nous fait pénétrer dans un univers féérique : une forêt enchantée, des structures en forme d’animaux et des projections lumineuses. Une sortie pour faire le plein de grands airs et de lumières, mais aussi d’émerveillements et de sourires!

Profiter des petites et grandes fêtes de l’hiver

La majorité des villes, petites ou grandes, offre des activités le temps d’une soirée ou des festivals qui durent quelques journées. Les festivités n’ont pas besoin d’être de grandes envergures pour engendrer des bienfaits. Il suffit d’une touche de lumière à travers nos nuits noires pour retrouver le sourire : déguster un chocolat chaud à côté d’un feu en bonne compagnie, admirer des sculptures de glace sous les lumières du soir ou s’émerveiller devant des feux d’artifice. On a tous, plus ou moins loin de chez soi, quelques activités qui s’y apparentent. Il suffit de s’informer et d’y prendre part. L’accès est souvent gratuit ou peu dispendieux et brise à tout coup la morosité de l’hiver. 

Alors, on s’habille chaudement, on sort dehors, même si on n’en a pas tellement envie, et on crée notre propre luminothérapie! On profite de la lumière sous toutes ses formes que ce soit celle d’un feu de camp, d’un flambeau ou d’effets spéciaux lors d’un festival. On s’amuse et on fait le plein de luminosité… en attendant que le soleil revienne nous réchauffer!


Vous aimerez aussi