Retour

Une pomme par jour éloigne-t-elle vraiment le médecin pour toujours?

Une pomme par jour éloigne-t-elle vraiment le médecin pour toujours?

Vous croquez à belles dents dans votre pomme… parce que c’est bon au goût, comme pour la santé, mais saviez-vous qu’elle contient… 100 millions de bactéries?

100 millions de bactéries dans une seule pomme!

Une récente étude effectuée par des chercheurs de l’université de Technologie de Graz en Autriche et publiée dans la revue Frontiers in Microbiology a démontré qu’une pomme d’environ 240 grammes contient plus de 100 millions de bactéries. Mais n’ayez crainte, il s’agit pour la plupart de bonnes bactéries!

La biologiste, et coauteure de l’étude, Gabriela Berg, mentionne que les bactéries, virus et champignons des fruits colonisent notre intestin de façon transitoire et enrichissent le microbiote humain. Le microbiote?! C’est quoi ça, au juste? On l’appelle plus communément flore intestinale et il s’agit en fait de l’ensemble des bactéries qui se trouvent tout au long de notre appareil digestif. On sait dorénavant à quel point cette flore intestinale s’avère importante, voire essentielle pour la santé. En effet, elle assure une bonne régulation des fonctions digestives, métaboliques, immunitaires et neurologiques, en plus de réduire les risques d’infection et d’inflammation.

La pulpe de la pomme : moins riche en bactéries

Cependant, il faut apporter une légère nuance aux nombres de bactéries que l’on mange lorsqu’on croque dans une pomme. La plus grande concentration se trouve dans les pépins et le pédoncule et, de façon générale, ce n’est pas ce que l’humain préfère! En mangeant uniquement la peau et la pulpe, ce que l’on fait, pour la plupart, on ingurgite seulement de 10 à 20 millions de bactéries. Mais, quelques millions… ce n’est tout de même pas négligeable!

Les pommes biologiques, meilleures que les autres?

Il faut aussi savoir qu’il existe une différence marquée entre les pommes biologiques et celles issues de l’agriculture traditionnelle. La pratique agricole, le mode d’entreposage et l’emballage en seraient responsables.

Les pommes biologiques offriraient une plus grande diversité de bactéries, ce qui est bien sûr plus bénéfique pour notre flore intestinale. Du côté des cultures traditionnelles, on dénote davantage de bactéries susceptibles d’être pathogènes. On pourrait donc croire qu’il est préférable de consommer uniquement celles issues de cultures biologiques. Toutefois, il semble que les différences ne soient pas suffisamment significatives pour qu’on tourne le dos à certaines pommes.

Une pomme par jour favorise une bonne santé globale

Peut-être devrait-on manger la pomme en entier et consommer uniquement celles qui proviennent d'une culture biologique pour éloigner le médecin pour toujours... Et probablement que malgré tout, ça ne serait pas suffisant!

Cette étude, quoiqu’elle dévoile un chiffre étonnant, nous rappelle donc simplement que manger une pomme par jour n’éloigne peut-être pas le médecin pour toujours, mais que cette habitude peut faire en sorte de ne pas en avoir besoin pour un bon bout de temps! Effectivement, la pomme, en plus d’être le fruit par excellence par son format, sa dureté et sa durée de vie, contribue réellement à notre bien-être.

Cette dernière étude démontre les bienfaits sur notre microbiote, mais plusieurs autres auparavant avaient déjà prouvé que la pomme avait véritablement sa place dans notre quotidien. Puisqu’elle est riche en fibres, en pectine, en vitamines et en antioxydants, elle favorise une baisse du taux de cholestérol, elle régule le transit, aide à lutter contre le diabète et réduit les risques d’obésité. Elle diminuerait également les symptômes de l’Alzheimer. Bref, sa consommation a des répercussions sur notre santé globale, et ce à bien des niveaux.

Alors, peu importe que le dicton soit vrai ou non! Ne soyez pas non plus intimidés par le nombre effarant de bactéries! Allez vous amuser dans les vergers, faites vos provisions et mangez une pomme tous les jours!

Sources : Le Devoir, Futura sciences