Depuis quelques années, les tiques font les manchettes en tant que vecteurs de la maladie de Lyme. Mais voici que l’un de ces insectes, la « tique étoilée », peut aussi transmettre une allergie… à la viande.

Une morsure d’Amblyomma americanum suffit en effet pour devenir allergique au galactose-alpha-1,3-galactose. Ce type de glucide communément appelé « alpha-gal » dans les milieux médicaux se trouve en effet dans la chair animale : porc, bœuf, agneau et autres mammifères.


2 minutes pour comprendre les poux


Rapportée pour la première fois en 2004, l’allergie à l’alpha-gal est sévère : elle peut provoquer des chocs anaphylactiques, voire la mort.

Pour le moment, les quelque 4000 cas répertoriés se limitent à l’est des États-Unis. Mais comme le territoire de la tique étoilée s’étend du Texas au Connecticut, il est probable que cette tique remonte un jour jusque chez nous, comme l’ont fait d’autres insectes avant elle.

Commentaires