Cette technique est connue par les amateurs de whisky mais n’a jamais été prouvé jusqu’à aujourd’hui : ajouter quelques gouttes d’eau dans ce spiritueux rehausserait son goût.

C’est à l’Université de Linnaeus en Suède que le chimiste informatique Björn Karlsson et son équipe se sont penchés sur la question. En analysant différentes simulations informatiques de mélange d’alcool et d’eau, les chercheurs ont constaté qu’avec une dilution à hauteur de 45%, la molécule de guaiacol, qui apporte le goût fumé au breuvage, reste à la surface du whisky.

Par contre, si la concentration d’eau dépasse les 59%, la molécule ne reste pas à la surface et le goût est donc moins fort.


2 minutes pour comprendre les effets de l'alcool sur le corps humain


Cette découverte est certes utile pour les amateurs de whisky, mais elle va aussi aider à améliorer l’efficacité de certains médicaments contenant une dose d’alcool tels que les sirops contre la toux.

Commentaires