Retour

Un algorithme pour détecter la dépression chez les Instagrammeurs

photo instagram

Et si, malgré nos efforts pour bien paraître, nos publications sur Instagram trahissaient notre état mental? Des chercheurs américains ont conçu un algorithme capable d'y déceler des signes de dépression. Les images des individus déprimés y seraient plus bleues, grises, sombres et contrastées.

L’algorithme développé par des chercheurs associés de l’Université du Vermont et celle de Harvard utilise en guise d’indices l’analyse de couleur, des éléments de métadonnées et la reconnaissance faciale, et fonctionnerait avec une efficacité de 70 %.

Les chercheurs ont demandé aux 166 volontaires recrutés pour l’étude, tous très actifs sur Instagram, de leur faire part de leur état mental et de soumettre la totalité des images publiées sur la plateforme de partage de photos, pour un échantillonnage total de 43 950 clichés.

Ce que l’algorithme a découvert, c’est que les candidats se disant déprimés ou dépressifs postaient des images aux teintes plus froides, comme le bleu et le gris, en plus d’employer de façon plus fréquente des filtres accentuant les contrastes et les zones d’ombres des images, comme Valencia ou Inkwell.

Ce ne sont pourtant pas les filtres joyeux et chaleureux qui manquent sur Instagram!

Commentaires