Retour

Les astronautes envoyés sur Mars à risque de démence?

Les visiteurs de la planète rouge se souviendront-ils de l'expérience? Voilà la question que soulève une étude menée à l’université de Californie à Irvine. 

Les tests que le professeur Charles Limoli et ses collègues ont menés sur des rongeurs révèlent que les particules hautement énergétiques auxquelles seraient exposés les astronautes voyageant vers Mars causent des troubles cognitifs à long terme. Déclin des capacités d’apprentissage et de décision, pertes de mémoire et démence sont parmi les effets observés.
 
Six mois après avoir été soumis à six semaines de traitements reproduisant les rayons qui irradieraient les astronautes en route vers Mars, les rongeurs présentaient encore de l’inflammation au cerveau et des dommages aux neurones nuisant à la transmission d’informations.
 
Publiée dans la dernière édition de Nature's Scientific Reports, cette étude tempère l’enthousiasme soulevé par l’annonce, ce mardi 11 octobre, de l’intention de Barack Obama d’envoyer des humains sur Mars d’ici 15 ans.