La science en sait maintenant plus sur la façon dont l'eau conduit l'électricité. Des scientifiques ont pu témoigner et comprendre un processus qui leur échappait jusqu’ici... 

Des chercheurs, dirigés par Mark Johnson de l'Université de Yale, ont pu, grâce à la spectroscopie - un processus pour mettre en lumière les molécules et voir ce qui se passe à l'intérieur - observer la façon dont les protons "en excès" se relaient d’une molécule d’eau à une autre pendant la conductivité et étudier les changements structurels dans le réseau de molécules d'eau interconnectées.

Jusqu'à présent (soit pendant 200 ans!), les chercheurs supposaient que la conductivité se faisait par un processus appelé le mécanisme de Grotthuss. Toutefois, comme ont pu observer les scientifiques:

Les atomes d'oxygène n'ont pas besoin de se déplacer. C'est un peu comme le pendule de Newton - composé de cinq billes métalliques, suspendues par deux fils à deux barres de fer métalliques. Si vous soulevez une bille pour qu'elle frappe la ligne, seule la boule à la fin s'éloigne, ne perturbant pas les autres, explique Johnson.

Fait intéressant : si l'eau présente autour de nous est un bon conducteur d'électricité, l'eau totalement pure, retrouvée par exemple en laboratoire, ne conduit pas réellement l'électricité, en raison de son manque d'électrons libres. L'eau contient généralement des sédiments et des minéraux qui ionisent les molécules d'eau et permettent ainsi de conduire le courant.

Ces travaux pourront contribuer à une meilleure compréhension de différentss processus chimiques en rapport avec l'eau.

Source : sciencemag.org

 

Commentaires