Et si le comptoir de la cuisine accueillait bientôt, aux côtés du grille-pain et de la cafetière, une imprimante 3D? 

C’est ce que proposent des chercheurs de l’École d’ingénierie et de sciences appliquées de l’université Columbia, qui collaborent avec des chefs new-yorkais afin de développer une imprimante 3D capable de produire des mets attrayants, nutritifs et savoureux.

L’un des plus grands défis de l’équipe dirigée par le professeur Hod Lipson, un pionnier de l’impression en 3D, a consisté à cuire les aliments sous forme de pâtes, de gels et de poudres qui sont introduits dans l’imprimante contrôlée par ordinateur.

L’équipe du professeur Lipson prévoit compléter le développement de son prototype d’ici la fin de l’année.

En plus de simplifier la vie des consommateurs, une telle invention ouvrirait de nouvelles perspectives gastronomiques pour les foodies et les cuisiniers professionnels.

Commentaires