Pas besoin de sortir de notre système solaire pour trouver des corps célestes propices à la vie : l’un des satellites de Saturne réunirait toutes les conditions nécessaires pour abriter la vie telle que nous la connaissons.


2 minutes pour comprendre la station spatiale internationale


Encelade, l’une des quelque 200 lunes de Saturne, contient en effet de l’hydrogène moléculaire, a annoncé jeudi dernier la NASA. La sonde Cassini a détecté la présence de ce gaz dans des panaches de vapeur d’eau s’échappant de l’océan qui se trouve sous la surface de cet astre de 500 km de diamètre.

L’hydrogène est une forme de nourriture pour de nombreux microorganismes terrestres, qui le transforment en méthane. Puisqu’Encelade contient également l’énergie requise pour le développement de la vie, il est possible que des microbes prolifèrent dans son océan souterrain. Il ne reste maintenant qu’à les trouver !

La découverte a fait l’objet d’un article dans la revue Science.

Commentaires