Retour

Ce photographe met en lumière notre solitude derrière les écrans

Couple au lit qui regarde des écrans invisibles

Les écrans se sont faufilés dans notre quotidien, à un point tel où il n'est pas rare qu'ils nous suivent dans nos moindres faits et gestes.

Depuis quelques semaines, des photos montrant l'isolement des utilisateurs d'appareils intelligents circulent sur les réseaux sociaux. Peut-être les avez-vous vues? Afin d'illustrer la place centrale des écrans de téléphones portables et de tablettes dans nos vies, un photographe américain a entrepris en 2014 un projet  photo qui illustre la profonde solitude qui se cache derrière le fait d'être constamment connectés. En regardant ces images, qui mettent en scène des moments du quotidien, on peut en déduire que plus que jamais, nous sommes seuls ensemble.

Dans son projet Removed, Eric Pickersgill a reproduit des scènes ordinaires en faisant disparaître les écrans d'entre les mains de ses figurants. On remarque alors à quel point le langage corporel des gens photographiés est criant de solitude. 

Afin de réfléchir à notre relation avec la technologie, voici 11 photographies marquantes qui font partie de ce projet d'écrans fantômes. 

Groupe de femmes qui regardent des écrans de téléphone invisibles

 

Eric Pickersgill

Couple qui regarde des écrans invisibles

Eric Pickersgill

 

Jeune femme à la piscine qui regarde un écran invisible

Eric Pickersgill

 

Enfants qui regardent un écran invisible

Eric Pickersgill

 

Couple de nouveaux mariés qui regarde des écrans de téléphone invisibles

Eric Pickersgill

 

Enfants assis sur un divan qui regardent une tablette

Eric Pickersgill

 

Parents inattentifs qui regardent leur téléphone

Eric Pickersgill

 

Couple assis sur le divan qui regarde un téléphone invisible

Eric Pickersgill

 

Famille à table qui regarde des écrans invisibles

Eric Pickersgill

 

Jeune femme à moto qui regarde un écran invisible

Eric Pickersgill

 

Couple au lit qui regarde des écrans invisibles

Eric Pickersgill

Ces images vous semblent-elles familères?

Disons que le projet met le doigt sur un mal très répandu à notre époque. Voilà une belle occasion se réfléchir à la manière que les écrans affectent nos relations avec les autres, afin de tirer le meilleur parti de la technologie sans trop en payer le prix.

La dépendance aux écrans

Car la science le dit : la dépendance aux écrans a des impacts bien réels. Atrophie du cerveau qui affecte l'hippocampe, matière grise qui diminue et perte de connexion à notre monde sont parmi les dangers étudiés, sans compter les problèmes liés à une mauvaise posture lors de l'utilisation de ces appareils. 

Ceux qui vivent le visage collé sur leur écran en permanence pourraient bien souffrir de nomophobie, qui est la peur de vivre sans cellulaire. Cette névrose pousse les gens à ressentir un manque, voire de l'anxiété, lorsqu'ils n'ont pas leur appareil avec eux. 

Comment décrocher de nos écrans?

C'est bien beau de savoir que de trop dépendre des écrans qui nous entourent est nuisible, comment fait-on pour se réapproprier le moment présent avec nos proches et le monde qui nous entoure, tout en continuant de bénéficier des avantages que nous offre la technologie?

Beaucoup trop souvent, on utilise nos téléphones pour combler un vide. Plusieurs d'entre nous sortons nos appareils lorsqu'on ne sait plus trop quoi faire de nos dix doigts durant des moments d'attente, ou simplement pour éviter les regards d'étrangers.

Il suffit donc de faire le choix de vivre dans le moment présent et prendre conscience de notre environnement. La méditation peut grandement aider à se recentrer. 

Aussi, assurez-vous de désactiver vos notifications lorsque c'est possible pour éviter les distractions. 

Comme ça, vous bénéficierez des meilleurs côtés de la technologie sans payer le prix des aspects plus néfastes... Le meilleur des mondes, quoi! 

 

Les plus récents