À défaut de nous donner la force de Popeye, les épinards peuvent maintenant nous aider à détecter les explosifs.

Des chercheurs en génie chimique du Massachusetts Institute of Technology ont trouvé le moyen d’insérer dans des feuilles d'épinards des nanotubes de carbone sensibles à la présence dans le sol des composés nitroaromatiques qui entrent dans la fabrication des bombes. Lorsque la plante est exposée à ces composés, le signal fluorescent qu’émettent les nanotubes est modifié. Une petite caméra à infrarouge suffit à observer ces variations de signal, affirment les chercheurs.

Cette technique transforme ainsi les épinards en capteurs bioniques capables de nous informer en 10 minutes de la présence d'explosifs. Ses inventeurs ont choisi de l’appliquer aux épinards pour montrer sa polyvalence, mais les nanotubes pourraient selon eux être insérés dans le feuillage d'une grande variété de plantes.