Retour

L'expérience de la NASA sur des jumeaux donne ses premiers résultats

Les jumeaux Scott et Mark Kelly

Quoi de mieux que de comparer des individus génétiquement identiques pour mesurer les effets d’un séjour prolongé en orbite?

Pour étudier l’impact sur le corps humain des conditions qui prévalent dans l’espace, la NASA a envoyé l'astronaute Scott Kelly à la Station spatiale internationale (SSI) pendant un an en 2015, tandis que son jumeau, Mark, lui aussi astronaute, demeurait sur Terre.


2 minutes pour comprendre la station spatiale internationale


L’agence spatiale américaine vient de dévoiler les premiers résultats de cette expérience inusitée. Premier constat surprenant : les télomères (les extrémités des chromosomes) de Scott s’étaient allongés pendant son séjour à la SSI, en comparaison avec ceux de son frère. Or, la longueur des télomères est un signe de bonne santé des chromosomes. Près d’un an après son retour sur Terre, ses télomères ont toutefois repris leur longueur d’avant l’expérience.

L’expression de certains gènes de Scott a aussi été modifiée pendant qu’il se trouvait dans l’espace. D’autres recherches seront toutefois nécessaires pour comprendre les causes de ce phénomène.