Retour

Les psychopathes ne sont pas toujours des criminels!

American Psycho

Si vous pensiez que les psychopathes étaient tous de dangereux criminels du type tueurs en série, détrompez-vous, vous pourriez même en connaître un au bureau...

La psychopathie concernerait 3 % des hommes et 1 % des femmes, et parmi ceux-là, on ne retrouverait pas que des criminels. Il s’avère que les traits de personnalité du psychopathe pourraient en effet être perçus comme des qualités sur le marché du travail - ils sont persuasifs, charismatiques et confiants (ou du moins, leur égo colossal peut être confondu avec de la confiance en soi) - faisant d'eux de parfaits candidats pour des postes notamment de PDG ou d'avocats ou même de chirurgien!


Choix de l'éditeur


Qu'est-ce qu'un psychopathe au juste?

À ne pas confondre avec sociopathe, on reconnaît surtout le psychopathe à son absence de remords et à son incapacité à se mettre dans la peau d’autrui, autrement dit, à son manque d’empathie. En quête de gratification, ils perçoivent les autres comme des moyens de parvenir à leurs propres fins.

Sous un masque de normalité - et souvent bien charmeur - il est non seulement indifférent aux émotions des autres, il est également indifférent face à ses délits, réfractaire à la punition et convaincu de toujours mériter «mieux».

Les psychopathes ne deviennent pas tous des criminels

Alors comment expliquer que certains deviennent de dangereux criminels et d’autres pas?

Comme l’indiquent les experts américains Derek Mitchell, James et Karina Blair, auteurs de The Psychopath, les psychopathes ont recours à des actes criminels - méticuleusement  planifiés, contrairement aux psychotiques - pour obtenir une chose, telle que la reconnaissance. Le psychopathe a donc recours à des comportements agressifs ou des actes violents pour servir ses intérêts et un but bien précis. 

Selon les experts, les psychopathes criminels tels que les tueurs en série présenteraient parfois des antécédents familiaux psychiatriques et certaines paraphilies, comme c'est le cas par exemple de Luka Rocco Magnotta.

Ils auraient également des scores très élevés sur l'échelle de psychopathie de Hare. En d'autres mots, ils présenteraient les traits caractéristiques du psychopathe de façon exacerbée - manipulateur, menteur pathologique, insensible, affect et charmes superficiels, etc.

Voici une vidéo avec le psychologue canadien Robert Hare, expert mondial de la psychopathie, nous expliquant plus en détails ce qui se passe dans la tête d’un psychopathe…


Choix de l'éditeur

Joe Navarro, un expert en profilage criminel, explique pourquoi qu’au-delà des aveux, l’enquêteur qui interroge un tueur en série cherche d’abord à connaître son modus operandi.


Commentaires