L’Univers regorge de mystères que les scientifiques tentent de résoudre depuis des centaines d’années. Des chercheurs de l'Université Columbia aux États-Unis viennent de faire une nouvelle découverte… qui entraîne encore plus de questions sur la composition de notre galaxie !

Le début de quelque chose d'encore plus gros?

Selon une étude publiée dans la revue Nature, une douzaine de trous noirs stellaires ont été détectés au cœur de la Voie lactée. Ces trous noirs se forment à la fin du cycle de vie d'une étoile. Pour Charles Hailey, astrophysicien, il ne s’agirait que de « la partie émergée de l'iceberg ». Ces objets célestes « sont très loin et nous devons donc louper les plus petits », explique-t-il à l'AFP. 


Vous aimerez aussi


Une galaxie comme les autres

Grâce à cette recherche, les scientifiques en déduisent qu’environ 500 trous noirs peupleraient le noyau de notre galaxie. « Notre galaxie est tout à fait normale, donc si son centre abrite des tonnes de trous noirs, cela doit également être le cas pour la plupart des autres galaxies », rassure Charles Hailey.

Cette découverte permet d’apporter des éléments de réponse supplémentaires aux recherches sur le fonctionnement des ondes gravitationnelles.