Se rendre à un souper en voiture volante ? Se faire bronzer sur un bateau aérien ? Rencontrer un prétendant à bord d’une moto semblable à un gros drone ? Ces idées semblent farfelues… sauf pour Google, qui a financé trois projets de véhicules volants !

En effet, il est désormais possible de se procurer un éventail de véhicules aériens. C’est à la condition, toutefois, d’être aussi riche que Larry Page, cofondateur de Google, dont le garage accueille les trois engins.

Des bolides pour tous les goûts

Adieu les bateaux à moteur ! Bientôt, des véhicules aériens flotteront peut-être au-dessus des lacs du Québec. On prendra le large à bord d’engins électriques comme le Flyer, qui peut voler à une vitesse de 30 km/h, à trois mètres au-dessus du sol ou de l’eau. Avec une autonomie de 12 à 20 minutes seulement, les allers-retours sont toutefois encore de mise pour l’instant.

Le taxi électrique Cora, quant à lui, nous fera éviter les embouteillages en s’élevant jusqu’à 915 mètres d’altitude. Développé par la compagnie Kitty Hawk, également à l’origine du Flyer, sa vitesse atteint les 180 km/h, avec une autonomie de 100 km. En cas d’accident ou de panne, le véhicule déploie automatiquement un parachute pour assurer un atterrissage en douceur.

Enfin, le BlackFly, développé au Canada par l’entreprise Opener, une compagnie canadienne, évoque un hybride entre drone et moto. Économe en énergie et relativement silencieux, le bolide est toutefois plus capricieux que ses homologues : il nécessite un temps sec et peu de vent pour le décollage et l’atterrissage sur l’eau.

D’autres projets à venir

Même si ces projets n’en sont qu’à leurs balbutiements, ils ont donné le coup d’envoi au développement des automobiles volantes électriques. Bon nombre de compagnies mettent la main à la pâte pour conquérir le marché. C’est le cas entre autres de l’industriel britannique Rolls-Royce, qui souhaite développer un véhicule volant électrique hybride d’ici cinq ans.

Il ne reste plus qu’à savoir si les bouchons de circulation seront plus faciles à contourner dans le ciel… et à s’imaginer la réaction de notre flamme lorsqu’elle nous verra arriver dans l’une de ces originales bagnoles !


Vous aimerez aussi