Retour

Stop la pollution de l’air pour la Journée de l’environnement!

jeune femme portant un masque sur la bouche dans une grande ville polluée

Réchauffement climatique. Catastrophes naturelles. Espèces animales en voie d’extinction. De la pollution. De la pollution. Et encore de la pollution. Vous avez l’impression de vous sentir impuissante devant la liste sans fin de tous les bobos de notre planète? Eh bien, sachez que ce 5 juin, c’est la Journée mondiale de l’environnement, une journée qui se déroule sous la thématique de la pollution de l’air, cette année! Et non, vous n’êtes pas impuissante face à ce fléau.

 

C’est l’Organisation des Nations Unies (ONU) qui a désigné le 5 juin comme la Journée mondiale de l’environnement. Mine de rien, ce jour inspirant qui, espérons-le, continuera de prendre de l’ampleur et de créer un mouvement d’entraînement positif, est célébré depuis 1974. Chaque année, une thématique et un pays hôte sont sélectionnés avec soin. Par exemple, en 2017 la thématique était « Rapprocher les gens de la nature », l’objectif étant d’ouvrir les habitants du monde entier sur leur environnement naturel afin de leur faire apprécier tous les bénéfices qu’offrent des écosystèmes en santé. Pour l’occasion, c’est nous, au Canada, qui avions l’honneur d’être le pays hôte! Cette année, c’est la Chine qui prend les commandes dans la lutte contre la pollution de l’air.

 

Produire et respirer la pollution!

Saviez-vous que 9 personnes sur 10, dans le monde, sont exposées à des niveaux de polluants atmosphériques jugés sérieux, voire critiques pour la santé? Mais comment en sommes-nous arrivés là? Rien ne sert de passer des heures à jeter le blâme sur les erreurs des générations précédentes, l’important est de tourner la page en prenant des mesures personnelles, mais aussi globales et « rassembleuses », pour aller de l’avant! Parce que oui, à l’évidence, toute cette pollution de l’air que nous créons, nous la respirons aussi. La combustion des déchets à ciel ouvert, l’utilisation de produits nocifs pour l’entretien ménager, les centrales électriques au charbon et les émissions de dioxyde de carbone liées au domaine des transports : tout ça – et la liste continue – nuit à la qualité de l’air.

 

Oui, je veux faire ma part, mais je ne sais pas comment…

Vouloir faire sa part, c’est tellement un grand pas dans la bonne direction et c’est tout à fait normal de ne pas savoir où commencer! Et justement, si on profitait de cette Journée mondiale de l’environnement pour regarder ce qu’il vous est possible de faire?

  • Vous pouvez, pour des distances raisonnables, prioriser la marche à pied ou le vélo, plutôt que la voiture.
  • Pour éviter le gaspillage alimentaire, découvrez les bienfaits du compostage!
  • Pensez à toujours éteindre la lumière, en quittant une pièce inoccupée.
  • Sur le plan beauté et santé, familiarisez-vous avec le shampoing en barre et la coupe menstruelle.
  • Vous refaites la déco d’une pièce de la maison? Parfait : choisissez de la peinture et des meubles non toxiques.

 

Bref, en cette Journée mondiale de l’environnement, on vous invite à consulter notre espace complet, le Collectif zéro déchet, afin de vous laisser inspirer – que ce soit en mode et beauté, en cuisine, en voyage ou à la maison – à poser des gestes simples au quotidien pour contribuer au bien-être de notre planète. Parce que c’est la nôtre celle-là, chouchoutons-la!

 

(sources : sympatico.ca, worldenvironmentday.global, un.org et canada.ca)