Un mois de janvier sans une seule goutte d’alcool. Ça, ça veut dire pas de bière dans vos 5 à 7, ni de « vindredi » et pas de Baileys dans votre café, non plus! Mais bon, après un temps des Fêtes qui s’avère souvent bien arrosé, est-ce vraiment un sacrifice de s’abstenir de boire de l’alcool durant les 31 jours du mois de janvier? Voici quelques trucs pour vous aider à survivre au « Dry January », si tel est votre objectif, cette année.

Parce qu’il n’y pas que l’excès de nourriture qui peut vous donner des maux de ventre, durant les Fêtes, tsé! Une petite pause d’alcool peut être une excellente idée pour entamer la nouvelle année du bon pied. Par manque de motivation, certaines personnes peinent à passer le cap des cinq jours, comme c’est le cas pour n’importe quelle résolution, dans le fond. Le « Dry January » (ou DryJan, si vous préférez) se veut donc une belle initiative pour donner le coup de pied nécessaire dans le derrière des personnes plus facilement influençables. Sans blague, le DryJan a connu une éclosion assez spectaculaire en 2014. Parfois responsable de la perte de poids de certains, ce mois sans alcool en aide également plusieurs à changer leur comportement face à la consommation de boissons alcoolisées.

Cependant, il  faut savoir s’y prendre de la bonne façon…

Faites le vide, avec un grand « V »!

C’est facile de dire qu’il suffit de ne pas fréquenter d’endroits où on sert de l’alcool, durant tout le mois de janvier. Mais, pourquoi vous priver d’un autre plaisir? Ne vous empêchez pas d’aller retrouver vos collègues ou amis dans vos traditionnels 5 à 7 du jeudi. Cependant, profitez-en pour essayer vos cocktails préférés sans alcool! Pratiquement tous les bars et restaurants proposent de bonnes options dites « vierges », maintenant.

Un problème de réglé. Le suivant : mais que faites-vous avec l’alcool que vous avez à la maison? Faites le vide! Bon, l’objectif n’est pas de gaspiller la bonne bouteille de vin que vous avez reçue en cadeau. Rangez-la simplement à un endroit qui vous empêchera de la voir tous les jours… et de vous laisser gagner par la tentation. Le moment est bien choisi, par contre, pour faire le ménage de votre bar personnel. Certaines boissons alcoolisées à base de crème ont des dates d’expiration, vous savez? Profitez du DryJan pour vous débarrasser de votre vieille bouteille douteuse au bouchon tellement collé que vous peinez à l’ouvrir.

Offrez-vous des récompenses

Puisqu’en vous privant d’alcool, vous faites possiblement une croix sur un de vos petits plaisirs de la vie, remplacez-le par une gâterie qui vous fera chaud au cœur ou quelque chose que vous ne vous permettez pas souvent. Par exemple, après la première semaine du DryJan, achetez-vous un chocolat « fancy ». La deuxième semaine, permettez-vous de dépenser 20$ ou 25$ (ou le montant que vous avez l’habitude de mettre sur une bouteille de vin que vous apportez quand vous êtes invitée à souper chez quelqu’un) sur un chandail, un livre ou un produit de beauté.

Puis, si vous en avez envie, calculez approximativement votre budget alcool pour un mois et, chaque semaine, mettez un petit montant de côté. À la fin des 31 jours de janvier, vous aurez peut-être une somme intéressante qui vous permettra de mettre de l’avant un projet qui vous tient à cœur!

Partez à l’exploration…

Il n’y a pas que l’alcool qui est le fun dans la bouche et qui peut donner à vos papilles gustatives l’impression d’être au party du siècle. Un bon moyen de survivre au DryJan est de partir à l’exploration et d’essayer des boissons (non alcoolisées) chaudes ou froides dont vous entendez souvent parler, mais pour lesquelles vous n’avez jamais osé. Le kombucha, le rooibos et le smoothie ne sont que des exemples parmi tant d’autres. Qui sait : vos nouvelles découvertes vous feront peut-être décrocher de l’alcool plus longtemps que vous ne l’auriez pensé?

À deux, c’est mieux!

Comme pour n’importe quoi, c’est bien de pouvoir s’encourager que ce soit à deux, à trois ou même à quatre. Cependant, prenez le temps de bien trouver votre partenaire de sobriété temporaire… Optez pour une personne de confiance qui sait avoir de l’influence sur vous, mais qui ne vous donne pas l’impression de vous juger. Petit conseil : votre proche qui envisage le 1er février comme étant la plus grosse journée de débauche à venir, c’est NON. Ce n’est pas une bonne idée… Ça sent le : « je ne serai jamais capable de t’empêcher de craquer avant la fin du mois », à plein nez! Parce que dans sa tête, sa récompense est déjà de boire de l’alcool…

Tournez-vous plutôt vers une personne avec qui vous pourrez vous fixer de petits rendez-vous hebdomadaires, si le besoin s’en fait ressentir, pour décrocher en faisant une activité quelconque.

Faites le plein d’énergie

Finalement, il n’y a aucune surprise de ce côté : en éliminant l’alcool de votre corps pendant 31 jours, ça pourrait être une bonne idée d’en profiter pour faire le plein de vitalité saine! Amusez-vous à vous concocter des petits plats santé ou simplement de nouvelles recettes qui vous sortiront de votre routine. Puis, mettez le nez dehors, même s’il fait froid! Vous verrez qu’après seulement quelques jours à bouder l’alcool, votre corps se sentira en pleine forme, prêt à affronter de nouveaux défis en se surpassant, physiquement parlant. Et mentalement parlant aussi, tant qu’à y être!

Et puis, vous sentez-vous prête ou plus forte pour survivre au DryJan?

 


À LIRE AUSSI:

10 ALIMENTS À PRIORISER          LES MEILLEURS BIÈRES ET COCKTAILS DE CAMPING
 
UNE CRÈME GLACÉE QUI
TE REMET D'UNE BROSSE

 
Gars avec une gueule de bois un lendemain de veille