Retour

Un oreiller anti-bruit : vos oreilles vous remercieront!

Chaque fois que vos paupières commencent à devenir lourdes et que votre respiration ralentit, que vous vous préparez à savourer une bonne nuit de sommeil, ça y est : la tondeuse à gazon démarre! En fait non, il ne s’agit pas d’une tondeuse, mais des ronflements de votre tendre moitié! Et s’il existait un moyen d’apaiser vos oreilles, tout en évitant les coups de coude à répétition vers l’autre côté du lit? Oh il y en aura bientôt un : un oreiller anti-bruit!

 

« Ben voyons, je ne ronfle pas! » ou « Franchement, tu exagères, ce n’est certainement pas aussi pire que ça! ». Voilà fort probablement le discours que vous tient la personne avec laquelle vous partagez votre vie lorsque vous lui mentionnez que vous avez été incapable de fermer l’œil de la nuit, en raison de ses ronflements incessants et assourdissants. Une personne s’entend rarement ronfler elle-même, car normalement, ce phénomène se produit lors d’un stade de sommeil profond. Alors, qu’est-ce qu’elle en sait, n’est-ce pas? Mais voilà ce qu’elle devrait savoir maintenant : ça fonctionne comment, un oreiller anti-bruit?

 

Une invention à dormir debout!

Ce sont des chercheurs de l’Université de Northern Illinois, aux États-Unis, qui en sont récemment venus à cette conclusion frappante : tsé les casques audio anti-bruit, pourquoi n’essaierait-on pas de reproduite le même effet, mais avec des oreillers? Eh bien, c’est exactement ce qu’ils ont fait! Des micros qui analysent les sons ambiants et les ronflements ont été installés dans l’oreiller en question, de même que des haut-parleurs qui envoient une onde sonore inverse au ronflement, ce qui a pour effet de l’annuler. Ce produit révolutionnaire en est encore à l’étape de prototype, mais les  nombreux tests menés en laboratoire ont été en mesure de prouver que cette technologie parvient à étouffer totalement le bruit d’un ronflement ou, du moins, à le métamorphoser en simple murmure. Même chose pour TOUS les bruits ambiants. Le VRAI silence, quoi! À quand la mise en vente?

 

Et les « remèdes » traditionnels, eux?

Si vous êtes plutôt du type à vous tourner vers les remèdes de grand-mère ou autres trucs plus naturels pour remédier à vos problèmes, voici ce que vous pouvez conseiller à votre ronfleur adoré :

  • boire plus d’eau (sinon, ça assèche les voies respiratoires).
  • choisir un oreiller plus épais que plat.
  • ne pas dormir sur le dos (cette position a tendance à favoriser l’ouverture de la bouche et, ainsi, les ronflements).
  • aérer la chambre à coucher, lorsque possible (un manque d’aération irrite la gorge).
  • boire moins d’alcool (l’alcool occasionne un relâchement musculaire des muscles au niveau du larynx et du pharynx.

 

Si vous vous êtes rendue jusqu’à la fin de cette liste sans succès, c’est que vous êtes prête à essayer le fameux oreiller anti-bruit!

 

Quelques chiffres sur les ronfleurs

En terminant, vous pouvez également tenter de convaincre votre douce moitié de tout faire pour cesser de ronfler, à l’aide de ces chiffres et statistiques sur les ronfleurs!

  • 20% des hommes sont susceptibles de produire un ronflement suffisamment bruyant pour être entendu à travers une porte fermée, contre 10% des femmes.
  • En 2016 et 2017, 6, 4% des Canadiens ont reçu un diagnostic d’apnée du sommeil, qui peut être un problème assez sérieux et dont l’un des symptômes est le ronflement.
  • Les personnes âgées de 60 à 79 ans sont 3 fois plus susceptibles de développer l’apnée du sommeil.
  • En France, il y aurait 15 000 000 de ronfleurs.
  • Certains ronflements peuvent atteindre plus de 50 décibels. À titre comparatif, un aspirateur peut émettre un son environnant les 58 décibels.

 

(sources : europe1.fr, medisite.fr, statcan.gc.ca et lesoleil.com)


Vous aimerez aussi


Les plus récents

Plus d'articles