Retour

Un régime alimentaire de santé planétaire

Est-ce possible de nourrir sainement 10 milliards d’humains, d’ici 2050, sans faire davantage de mal à la planète? La tâche semble extrêmement lourde, mais elle n’est pas impossible. En effet, des experts des domaines de la santé publique, de la nutrition, de l’agriculture et de l’environnement se sont récemment penchés sur la question et ils en sont tous venus à la même conclusion : c’est le temps d’adopter un régime de santé planétaire!

 

Cette idée d'adopter un régime alimentaire de santé planétaire peut être amusante, si vous cherchez à diversifier votre menu quotidien! On se doit tout de même d’admettre que de telles modifications à l’alimentation du commun des mortels sont assez radicales… Mais en quoi consiste ce régime révolutionnaire, exactement?

 

Dans votre assiette du jour

Toujours selon ce même groupe d’experts, afin de prioriser votre santé et de démontrer que vous avez la protection de l’environnement à cœur, voici précisément ce qui devrait se retrouver dans votre assiette (ou votre bol, c’est selon!) au cours d’une période de 24 heures :

  • 300 g de légumes (faire le plein de « vert », c’est toujours recommandé!)
  • 200 g de fruits (là, c’est le temps de vous amuser avec la couleur).
  • 200 g de riz, blé ou maïs (bref, tout ce qui entre dans la catégorie des graines entières).
  • 250 g de lait entier
  • 50 g de noix
  • 29 g de volaille
  • 28 g de poisson
  • 13 g d’œufs
  • 14 g de viande rouge

 

Pour un total d’environ 2500 calories.

 

La viande rouge : la grande boudée…

« Euh, seulement 14 g de viande rouge par jour?! », se disent présentement les carnivores parmi vous. Si vous avez de la difficulté à visualiser le tout, dites-vous que ça représente un steak normal… divisé par dix! Quand on parle de mesures radicales.

 

Parce que la Terre est à boutte!

Selon lesdits experts, si tout le monde y mien du sien pour adopter un tel régime alimentaire, 11 millions de décès prématurés pourraient être évités, chaque année, au niveau international!  Ça, c’est en prenant en considération que la population mondiale franchira le cap des 10 milliards de personnes, d’ici 30 ans. En prime : un équilibre entre les besoins en matière de santé humaine et les impacts environnementaux serait ainsi observé. En d’autres mots, les habitudes de consommation alimentaires cesseront d’être une menace pour les humains et pour la planète, puisqu’elles repoussent actuellement les limites de celle-ci, ce qui cause de nombreuses maladies.

 

Une chose est certaine : un tel régime alimentaire fera davantage le bonheur des végétariens de ce monde que des grands amateurs de viande rouge!

 

Est-ce possible de trouver un juste milieu, selon vous?

Vous aimerez aussi