Retour

Un vaccin contre l’allergie aux chats sera bientôt disponible. Miaou!

femme qui tient un chat dans ses bras et lui donne un bec, le chat a le regard vers la caméra

Voilà une excellente nouvelle pour les personnes qui ont toujours rêvé de se mettre le bout du nez dans le poil si doux d’un chat, question de lui donner de petits bisous et de l’affection à profusion comme il l’exige, sans par la suite passer le reste de la journée à éternuer et à avoir les yeux qui piquent... Eh oui : un vaccin contre l’allergie aux chats sera bientôt disponible, normalement au cours des trois prochaines années!

 

« Écoute, ce n’est pas que je ne veux pas venir chez toi, mais tsé, avec mon allergie aux chats et tes trois petites boules de poil de compagnie… ». Vous êtes un peu tannée d’entendre vos proches vous sortir cette excuse, avec une petite pointe de jugement dans la voix (parce que si vous voulez avoir un, deux ou même trois chats à la maison, c’est votre droit et ceux qui n’ont pas de chat ne savent pas ce qu’ils manquent!)? Cependant, il en va de soi que pour certaines personnes, l’allergie aux chats peut être extrêmement sévère et désagréable, ça, tout le monde peut le comprendre.

 

Mais bon, selon de récents développements scientifiques en provenance de la Suisse, tout semble indiquer que les chats sont sur le point de se faire une foule de nouveaux amis…

 

Un vaccin, mais pas pour l’humain!

Le seul petit point qui peut sembler peut-être un peu dérangeant pour certaines personnes, c’est que le vaccin en question, HypoCat, serait administré aux chats et non à leurs propriétaires. En même temps, les chercheurs assurent que le vaccin ne représenterait aucun risque pour les adorables petites bêtes et ne pourrait pas non plus entraîner des séquelles à long terme. Dans le fond, on devine qu’il serait administré de la même façon que les autres vaccins préventifs que le chat reçoit déjà par son vétérinaire.

 

Selon les informations dévoilées jusqu’à maintenant, ce vaccin pourrait être disponible au cours des trois prochaines années. Son utilisation en viendrait à neutraliser la protéine responsable des réactions allergiques chez près de 90% des personnes. Cette protéine, Fel d 1, est présente dans la salive du chat, ainsi que sur sa peau et son pelage.

 

Il est estimé qu’environ 15% des Québécois sont allergiques aux chats et/ou aux chiens. Une belle percée scientifique qui fera certainement plaisir à cette portion de la population!

 

(sources : demotivateur.fr, lapresse.ca et hopitalveterinairestjean.com)

Recommandé pour vous