Retour

11,3 M$ pour réduire les gaz à effet de serre à l'usine Cascades de Témiscouata-sur-le-Lac

Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 5,2 millions de dollars à l'usine Cascades de Témiscouata-sur-le-Lac afin qu'elle réduise ses émissions de gaz à effet de serre. Cascades investira pour sa part 6,1 millions de dollars pour la réalisation de deux projets totalisant 11,3 millions.

Ces deux projets visent à modifier deux chaudières de biomasse forestière en ajoutant des contrôles automatisés. Une nouvelle cellule de combustion et un préchauffeur d'air de combustion seront également installés.

Selon le président de Cascades, l'utilisation du mazout diminuera considérablement grâce à ces investissements.

Ce que l’on fait cette année avec cet investissement-là, c’est qu’on modernise une des chaudières pour améliorer ses contrôles automatiques et la deuxième chaudière, on augmente sa capacité pour lui permettre de générer plus de vapeur qui va venir des résidus forestiers.

Mario Plourde, président et chef de la direction de Cascades

Ces résidus forestiers proviendront d'ailleurs d'entreprises de la région. Les travaux sur les deux chaudières seront terminés d'ici la fin de l'année 2017, selon les plans de l'entreprise.

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, était présent à Témiscouata-sur-le-Lac vendredi pour l'annonce.

Il a indiqué que la demande de Cascades avait beaucoup de sens, puisque les nouvelles installations permettraient une réduction annuelle d'émissions de gaz à effet de serre équivalant à retirer près de 4000 véhicules des routes.

Cascades emploie 140 employés à Témiscouata-sur-le-Lac.