L'entreprise Club Auto, qui offre une gestion de l'expérience client à plusieurs marques de l'industrie automobile comme des services d'assistance routière, a l'intention de créer 150 emplois à Moncton au cours des cinq prochaines années.

Club Auto a ouvert un bureau à Moncton en octobre dernier. Pour l'instant, l'entreprise compte 35 employés à Moncton et souhaite, dès le début 2018, augmenter le nombre à 75 employés.

Le président-directeur général de Club Auto, Sean Grasby croit que s'établir au Nouveau-Brunswick est le bon choix pour son entreprise.

Selon Opportunité Nouveau-Brunswick, la création de 150 emplois à temps plein devrait générer près de 4,1 millions de dollars en impôt provincial sur le revenu, sur une période de quatre ans.

La contribution de l’entreprise au produit intérieur brut de la province devrait quant à elle se chiffrer à 21 millions de dollars, durant la même période.

Aide financière du gouvernement

L’entreprise est admissible à une aide financière 830 000 de dollars de la part d’Opportunités NB.

Le reste du financement prendra la forme de remises sur les salaires.

Les remises sur les salaires sont fondées sur le rendement et sont versées à une entreprise seulement une fois qu’elle a créé et maintenu les postes pendant un an et que des preuves de niveaux de salaires et d’emplois ont été fournies.

Toutefois, cette aide financière ne garantit pas des emplois pour les francophones de la province. « Il n’y a pas de doute que dans ces emplois, ils y en auront qui seront pour des personnes qui sont bilingues. Mais c’est le privé c’est à eux de décider les besoins de leur entreprise et quels clients ils veulent desservir », explique le premier ministre, Brian Gallant.

Le premier ministre estime qu’il y aurait près de 18 000 emplois reliés aux services à la clientèle dans la province.

Plus d'articles

Commentaires