Kinder Morgan confirme la mise à pied de 18 travailleurs au chantier du pipeline Trans Mountain. Depuis trois semaines, la compagnie réduit ses budgets jugés non essentiels et qui sont reliés à l'arrêt des travaux d'expansion.

On se rappelle que l’entreprise donne aux gouvernements jusqu’au 31 mai pour garantir la survie du projet.

Dans un communiqué, Kiewit-Ledcor Trans Mountain Partnerships (KLTP) dit avoir pris cette décision vers la fin de la semaine dernière, sans toutefois donner le nombre exact des mises à pied.

C’est un représentant du syndicat des travailleurs qui a confirmé ce chiffre.

Une réembauche des employés est possible

Cela dit, le syndicat affirme que ces travailleurs pourraient bientôt être réengagés par la compagnie pour travailler à un autre projet.

Ce projet d’expansion qui est évalué à plus de 7 milliards de dollars a reçu l'aval des gouvernements du Canada et de l'Alberta alors que la Colombie-Britannique s’est retirée et a demandé au tribunal de clarifier ses pouvoirs en la matière.