Retour

29 hectares de terres britanno-colombiennes données à un organisme national

L'organisme national Conservation de la nature Canada, chef de file de la protection des terres privées au Canada, vient de recevoir 29 hectares de terres situées en Colombie-Britannique de la part d'un homme d'affaires, résident de la province.

L'aire de conservation Joerg Fischer représentait jusqu’à présent la pièce manquante du grand projet de conservation amorcé il y a une quinzaine d’années par l’organisme Conservation de la nature Canada, dans la région de Chilcotin, dans le nord de la Colombie-Britannique.

Cette aire de conservation de 29 hectares était la dernière propriété privée non protégée située à l’extrémité nord du lac Tatlayoko. Elle a été créée grâce à un don de terres de l'homme d'affaires Joerg Fischer et de sa femme, Hannelore. Grâce à ce don, plus de 1000 hectares sont désormais protégés dans la seule vallée de Tatlayoko.

Les donateurs souhaitaient s’assurer de cette manière que la diversité biologique de cette zone soit protégée à long terme. À l'instar de Conservation de la nature Canada dont c’est la mission. Leur objectif est de protéger les sites naturels partout au pays par le biais d’achats ou de dons, puis de les administrer pour les générations futures.

Hannelore et moi sommes vraiment fiers de ce que nous avons accompli ici à Tatlayoko. Nous nous étions promis de conserver cet endroit magnifique.

Joerg Fischerr, donateur de la terre

Pour Thomas Tremblay, agent de communication de Conservation de la nature Canada, l’organisme œuvre pour que « la vallée reste essentiellement sauvage. Il s'agit d’une occasion unique de sécuriser un écosystème vaste et intact avant qu'il ne soit altéré par l'empiétement humain. »

En effet, la vallée de Tatlayoko abrite une faune riche. Des grizzlys, des cerfs-mulets, des cougars, des pékans, mais aussi deux espèces en péril comme la grenouille à pattes rouges du Nord et le pic de Lewis. Thomas Tremblay ajoute même que cette aire est « particulièrement importante pour les dizaines de milliers d’oiseaux qui utilisent la vallée comme corridor migratoire. »

Conservation de la nature Canada ambitionne de préserver plus de 400 000 hectares de terres en Colombie-Britannique d'ici 2020. Ce chiffre représente près du tiers des terres protégées par l’organisme partout au Canada.

Plus d'articles

Commentaires