Retour

315 M$ d’investissements : les infrastructures du CN seront modernisées en Ontario 

Ces investissements, annoncés mercredi par le transporteur ferroviaire, visent à étendre et à entretenir le réseau du CN dans tout l'Ontario.

Le CN prévoit notamment construire une nouvelle voie de contournement dans le Nord de l'Ontario, à l'est du lac Nipigon, sur le trajet qui relie Toronto à Winippeg.

Le CN souhaite aussi apporter des changements au terminal intermodal de Brampton, dans le sud de la province, afin d'améliorer le transport de marchandises.

Au cours des cinq dernières années, le CN a investi en moyenne 240 millions de dollars par an dans ses infrastructures en Ontario.

Les investissements de 315 millions de dollars annoncés mercredi représentent donc une hausse d'environ 30 % par rapport à cette moyenne.

Le président-directeur général de la Chambre de commerce de l'Ontario, Rocco Rossi, se réjouit de cette annonce.

Nos membres veulent une infrastructure très forte pour pouvoir concurrencer les entreprises globales, dit-il.

Il rappelle néanmoins que les besoins en infrastructure sont grands en Ontario et espère que le CN va continuer d'investir.

Les investissements annoncés mercredi font partis d'un programme d’immobilisation sur l'ensemble du réseau du CN, au Canada et aux États-Unis, dont le budget atteint 3,4 milliards de dollars cette année.

Les autres investissements seront destinés au remplacement, à la mise à niveau et à l’entretien de l’infrastructure pour améliorer la sécurité des trains de marchandises notamment.

Le réseau du CN en Ontario s’étend de Thunder Bay à Sarnia.

Impact sur les trains de passagers

Les voies ferrées du CN sont aussi utilisées pour le transport de passagers par la compagnie VIA Rail.

Le transporteur n’a pas voulu donner d’entrevue au sujet de ces travaux, mais explique dans un communiqué avoir récemment fait des changements à ses horaires entre Toronto et Vancouver pour remédier à d’importants retards.

Ce changement augmentera la fiabilité des horaires tant recherchée par les nombreuses communautés desservies le long du parcours, indique le président et chef de la direction Yves Desjardins-Siciliano, dans le communiqué.

Le transporteur Ontario Northland exploite et entretient plus de 1000 kilomètres de voie ferrée entre le Nord-Est ontarien et le Nord-Ouest québécois, des rails qu’emprunte le CN à Hearst, à North Bay et à Rouyn-Noranda.

Dans un communiqué, la compagnie ferroviaire se dit heureuse des investissements, affirmant que ces travaux combinés aux siens permettront une circulation plus sécuritaire, plus fiable et à meilleur coût pour ses clients, dont les marchandises embarquent aussi dans les wagons du CN.

Plus d'articles