Retour

32 heures d’autobus pour voyager entre Hearst et Sault-Sainte-Marie

Le 15 juillet, marque l'anniversaire de la fin du service de train de passagers Algoma, entre Hearst et Sault-Sainte-Marie, dans le Nord-Est de l'Ontario. La Coalition pour le train de passagers Algoma (CAPT) fait pression sur le gouvernement fédéral pour qu'il subventionne à nouveau cette liaison ferroviaire.

Un texte de Caroline Bourdua

En point de presse vendredi matin à Hearst, le groupe a démontré les conséquences de l’annulation du service.

« L’impact se fait sentir auprès de l’industrie touristique, affirme la porte-parole Linda Savory-Gordon. Même les étudiants de Hearst qui fréquentent l’université à Sault-Sainte-Marie sont pénalisés »

Transport par autobus interminable

Les compressions effectuées ces dernières années auprès des entreprises d’autocar comme Ontario Northland et Greyhound n’aident pas la situation, indique la coalition.

Le trajet par autocar entre Hearst et Sault-Sainte-Marie se fait par les deux transporteurs car aucune liaison directe est disponible.

Ontario Nortland n’offre aussi que 3 départs et arrivées par semaine entre North Bay et Hearst.

Il en coûte 417 $ pour un étudiant, pour un aller-retour entre les deux villes.

La Coalition pour le train de passagers Algoma indique aussi que l’économie régionale souffre de l’absence de ce tronçon ferroviaire.

« La Première Nation des Cris de Missanabie près de Sault-Sainte-Marie a un projet touristique pour la saison hivernale, mais le ministère fédéral des Transports ne veut pas redonner la subvention qui permettait d’opérer le train », dit Mme Savory-Gordon.

Le train de passagers assurant la liaison entre Hearst et Sault-Sainte-Marie a cessé de circuler en juillet 2015, faute d’un exploitant et de financement.

Plus d'articles

Commentaires