Retour

4 jouets recommandés par Protégez-Vous pour vos enfants

Le temps des Fêtes est le moment rêvé pour faire plaisir aux tout-petits. Devant la multitude de nouveaux jouets qui font leur apparition, le magazine Protégez-vous recommande la vigilance des parents avant de faire certains achats.

La journaliste Danielle Charbonneau du magazine Protégez-Vous coordonne la recherche sur le guide des jouets depuis vingt ans. Les experts de la publication ont testé plus de 100 nouveaux jouets pour l’édition 2017 pour cinq catégories d’âge.

En entrevue à l’émission Format libre de Radio-Canada Acadie, elle a expliqué que les jouets sont testés auprès de 92 enfants selon sept critères d’analyse bien précis, notamment la sécurité du jouet, la clarté du mode d’emploi et l'exactitude des instructions de montage

« Pour la section 0 à 7 ans, des tests sont faits dans les familles. Les enfants viennent chercher un sac de jouets selon leurs goûts et intérêts aux deux semaines. Les parents doivent remplir des grilles d’évaluation sous ces critères d’évaluation et l’appréciation des jeunes », dit-elle.

Mme Charbonneau remarque des problèmes qui reviennent chez certains types de jouets, même après plusieurs années de recherche.

« L'un des problèmes qui est récurrent, ce sont des produits qui n’ont pas de bouton d’arrêt ou pas de bouton de volume. Je prends l’exemple d’un petit train « Animal train » sur lequel il n’y aucun de ces boutons. C’est majeur », dit-elle.

Les bons et les mauvais achats

Sur la centaine de produits analysés par les experts, un système de notation avec un pictogramme d'étoile a permis de différencier les achats judicieux des mauvais choix.

« Il y a 23 jouets qui ont obtenu cinq étoiles, ce qui veut dire « excellent ». Je peux vous parler de deux très bons produits. Pour les moins de deux ans, le Baby Hooty-Hoo, qui permet d’apprendre les formes à l’aide de sons. Pour les deux ans et plus, il y a le jouet « Animaux de la ferme Cube » qui est un très bon choix » dit-elle.

Cette année, les chercheurs de Protégez-Vous se sont aussi intéressés aux drones, une nouvelle technologie qui demande beaucoup de doigté et de maturité dans son utilisation.

« Nous en avons testé quelques-uns pour les jeunes de 10 ans et plus. Pour une centaine de dollars, il ne faut pas s’attendre à une caméra de bonne qualité. Et c’est quand même assez fragile un drone, ce n’est pas pour tous les enfants », dit-elle.

Le rôle de Santé Canada

Santé Canada fournit aux consommateurs et au magazine des mentions défavorables, s’il y a un problème plus marqué avec un jouet ou si un rappel est décrété par rapport à un produit.

« Il y a eu un moment où ce fût plus difficile avec Santé Canada, lors des années conservatrices. Il y avait eu des compressions de personnel et le contact avec les collaborateurs avec qui je travaillais était plus difficile. Mais la collaboration avec Santé Canada est importante, c’est pourquoi nous travaillons avec eux pour la qualité ou la défectuosité de certains produits », dit-elle.

Danielle Charbonneau invite aussi les parents à être aux aguets quant à l’âge inscrit sur les boîtes de jouets de même que les matériaux utilisés pour la conception des jouets ou leur emballage.

Elle ajoute qu’il est important de bien connaître les goûts, intérêts et habiletés des jeunes avant de faire un achat plutôt que d’agir avec impulsivité.