Retour

41 % des Britanno-colombiens peinent à régler leurs dépenses mensuelles

Plus de 40 % des Britanno-colombiens sont à 200 $ de ne pouvoir régler leurs factures mensuelles, selon un récent sondage d'Ipsos commandé par la firme MNP LTD, une entreprise nationale d'insolvabilité personnelle.

Le quart de tous les répondants interrogés en Colombie-Britannique disent ne pas être capables de joindre les deux bouts chaque mois.

Ils s’attendent même à voir leurs dettes augmenter en 2018.

Selon l’entreprise MNP, la pression constante due à l’augmentation des taux d’intérêt fait en sorte que les Britanno-colombiens voient une baisse de leur revenu disponible. Les consommateurs doivent constamment ajuster leurs dépenses afin d’éviter une faillite, selon le sondage.

Lana Gilbertson, la directrice générale adjointe de la firme MNP à Vancouver, dit que les consommateurs devraient savoir où ils mettent leur argent : « Ils doivent prendre un papier et un crayon pour conserver les traces de leurs dépenses pour au moins une période de trois mois. »

MNP ajoute que les consommateurs ont de la difficulté à suivre les coûts des ménages, tels que des dépenses associées au logement et à la nourriture, depuis que la Banque du Canada a augmenté le taux directeur.

Il est passé de 0,5 % à 0,75 % en juillet. En septembre, il a atteint 1,0 %.

« Un quart des Britanno-colombiens croit qu'augmenter les taux d’intérêt pourrait les mener vers une faillite », souligne la directrice générale adjointe de MNP en entrevue à l’émission The Early Edition de CBC News.

Plus d'articles