Retour

5 choses à retenir du budget 2017 de la Colombie-Britannique

Un 5e budget équilibré et des chèques pour la classe moyenne : le gouvernement britanno-colombien a tenu à honorer sa promesse de campagne de 2013 : « la famille d'abord ». Quelques 900 millions de dollars sont investis en cadeaux et allègements fiscaux divers pour les trois prochaines années.

1/ Réduction des primes d'assurance maladie

À compter du 1er janvier 2018, les primes d'assurance maladie seront réduites de 50 % par adulte pour les foyers gagnant 120 000 $ par an ou moins.

Une famille moyenne de quatre personnes payant actuellement un plein tarif économisera donc jusqu'à 900 $. Un parent seul avec deux enfants et un revenu moyen de 40 000 $ verra sa prime d'assurance passer de 46 $ à 23 $. Le ministre De Jong affirme qu'il s'agit d'un premier pas vers une réduction, voire une élimination de la prime à l'avenir.

Sur les trois prochaines années, le ministère de la Santé disposera de 4,2 milliards de budget supplémentaire, dont 100 millions pour la santé mentale et pour répondre au problème de la consommation de substances illicites, particulièrement chez les jeunes.

2/ Investissements pour l'école

Bien que les négociations soient encore en cours avec la Fédération des enseignants (BCTF) à la suite d'une décision de la Cour suprême du Canada, le budget de l'éducation obtient une nouvelle enveloppe : 740 millions en plus sur trois ans, dont 228 millions pour augmenter les inscriptions dans les écoles, améliorer le financement des établissements en zones rurales, développer le transport scolaire...

Un autre investissement de taille pour l'éducation a trait à la rénovation, la construction et l'adaptation aux normes sismiques des établissements de la province, ce qui représentera un chèque de 2 milliards sur 3 ans.

3/ Bien-être des enfants et des personnes handicapées

Le ministère des Enfants et du Développement de la famille recevra 287 millions sur 3 ans, dont 120 millions pour répondre aux recommandations du rapport du Grand Chef Ed John sur les enfants autochtones.

Annoncé il y a déjà plusieurs jours, les pensions d'invalidité pour les personnes handicapées seront augmentées de 600 $ par an, ce qui représente un investissement de 199 millions de dollars sur 3 ans.

4/ Logement abordable et premiers acquéreurs

La question du logement demeure également essentielle. La province avait annoncé 855 millions en 2016 permettant la construction de 4900 logement abordables. Ce chiffre passe à 920 millions pour près de 5300 logements abordables. Les personnes souffrant de problèmes de santé mentale ou de dépendance bénéficieront de cette rallonge.

Le programme d'exemption de la taxe sur le transfert de propriété pour les premiers acheteurs sera élargi. Il touchera désormais plus d'acquéreurs puisque le seuil du prix d'achat du logement passera à 500 000 $, contre 475 000 $ en ce moment. Ce programme d'exemption permet aux futurs propriétaires d'économiser jusqu'à 8000 $ en taxes sur le transfert de propriété.

Pour les logements neufs, le seuil de 750 000 $ reste le même. Tous les propriétaires, premiers acquéreurs ou non, y sont éligibles et peuvent économiser jusqu'à 13 000 $.

5/ Le monde des affaires

Les entreprises, peu importe leur taille, verront leur taxe provinciale sur l'électricité éliminée d'ici 2 ans, ce qui représente 164 millions d'économies pour le monde des affaires à travers la province. Le gouvernement souligne que cette mesure permettra de maintenir la compétitivité internationale des entreprises et encouragera l'utilisation d'énergies propres produites localement.

En outre, l'impôt sur les petites sociétés passera de 2,5 % à 2 %. Il s'agit du deuxième taux le moins élevé au pays après le Manitoba, qui n'impose aucune taxe.

La province souligne également un investissement record de 13,7 milliards sur 3 ans dans le développement de projets d'infrastructures divers qui créeront par la même occasion de l'emploi et de meilleurs services à travers la province.

Le ministre des Finances est également fier de confirmer que la dette opérationnelle de la province devrait être éliminée d'ici 2020-2021, une première en 45 ans. La dette structurelle continue en revanche de grossir et devrait atteindre 46,1 milliards d'ici 3 ans, soit 10 milliards de plus qu'aujourd'hui.

Plus d'articles