Retour

50 Premières Nations contre les sables bitumineux de l'Alberta

Cinquante bandes et Premières Nations du Canada et des États-Unis ont signé un traité pour lutter contre le développement et la distribution des sables bitumineux de l'Alberta.

Elles s'opposent à tout nouveau projet d'exploitation des sables bitumineux, à tout pipeline qui transporterait le pétrole et à toute exportation par bateau depuis le port de Belledune, au Nouveau-Brunswick.

Elles disent prévoir se réunir pour contester et interdire l'utilisation de leurs terres pour la production des sables bitumineux de l'Alberta.

Les leaders prennent pour cible divers projets d'oléoducs, dont les projets Énergie Est de TransCanada et Northern Gateway de la société Enbridge, ainsi que le prolongement de l'oléoduc Trans Mountain de Kinder Morgan.

L'accord a été signé simultanément sur la réserve Musqueam à Vancouver et sur le territoire Mohawk au Québec.

Rueben George de la Première Nation Tsleil-Waututh, située dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique, a mentionné que cet accord représente une unité sans précédent parmi les Premières Nations pour assurer un avenir meilleur pour tous.

Plus d'articles

Commentaires