Retour

6,4 millions $ d’Ottawa pour contrer le « trou noir » au Québec

Ottawa et Québec ont dévoilé jeudi les détails d'une entente fédérale-provinciale de 6,4 millions de dollars. Elle vise à aider les travailleurs saisonniers québécois, au moment où ils vivent le « trou noir », période annuelle pendant laquelle ils ont épuisé leurs prestations d'assurance-emploi et où le travail n'a pas encore repris.

Un texte de Brigitte Dubé, avec la collaboration de Catherine PoissonLe ministre François Blais avait déjà confirmé ce montant en mars à Sept-Îles. 

La somme permettra également de soutenir des entreprises saisonnières.

Le ministre provincial de l'Emploi, François Blais et le député fédéral d'Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia, Rémi Massé, en ont fait l’annonce jeudi à Mont-Joli.

Ce transfert permettra au gouvernement du Québec, dans le cadre d’un projet pilote, de bonifier ses programmes de formation. Les allocations de participation à des formations seront bonifiées. L’allocation versée ne pourra être inférieure au montant habituellement octroyé aux participants québécois à l’assurance-emploi, soit 300 $ par semaine.

Pour leur part, les entreprises saisonnières pourront obtenir un remboursement de 100 % des dépenses de formation admissibles. Les travailleurs seront donc salariés pendant une plus longue période, ce qui retardera leur période de chômage.

Le projet-pilote est déjà lancé pour certains travailleurs.