Retour

6 milliards d'investissements dans deux projets de pétrochimie

Le gouvernement albertain a annoncé, lundi matin, les projets choisis pour le programme de diversification pétrochimique, représentant une enveloppe de 500 millions de dollars en crédits de redevances. Les deux nouvelles installations totalisent des investissements de près de 6 milliards de dollars.

Près de 1400 emplois directs et indirects seront créés grâce à ces nouveaux investissements. Les entreprises retenues, Inter Pipeline ainsi que Pembina Pipeline Corporation et Petrochemical Industries Company, transformeront du propane en propylène et en polypropylène.

La première installation recevra 200 millions de dollars de crédits de redevances et sera située dans le comté de Strathcona. La construction débutera en 2019 pour se terminer en 2021. La seconde installation aura pour sa part 300 millions de dollars et sera située au Alberta’s Industrial Heartland, à Fort Saskatchewan.

« En raison d’éléments hors de notre contrôle, comme le fait que l’hiver augmente les coûts de construction, l’Alberta est un endroit où il est plus difficile de construire [des infrastructures] que sur la côte du golfe du Mexique », souligne la ministre de l’Énergie, Margaret McCuaig-Boyd.

Le programme de diversification a toutefois attiré de nombreux investisseurs, avec 16 projets pour une valeur totale de 20 milliards en investissements.

« Le revenu par habitant en Alberta est plus du double de la moyenne nationale. Nous sommes en bonne position pour battre des records d’investissements dans les secteurs non liés au pétrole ou au gaz naturel.[...] La grave et soudaine baisse de la valeur du pétrole a représenté des défis importants pour l’industrie pétrochimique. [...] Depuis le lancement du programme, nous avons entendu des gens de cette industrie dire que des projets qui étaient sérieusement pensés pour la Louisiane sont repensés pour l’Alberta », mentionne le ministre du Développement économique et du Commerce, Deron Bilous.

De nombreux membres de l’industrie pétrochimique se réjouissent que le gouvernement albertain aille de l’avant.

« C’est un pas important pour créer une meilleure valeur pour nos ressources énergétiques, créer des emplois à long terme et des industries secondaires, tout en sécurisant une plus grande part du marché mondial pour nos produits énergétiques raffinés », affirme Naushad Jamani, président du Conseil de diversification des ressources.

Plus d'articles

Commentaires