Retour

700 000 $ pour la formation des jeunes travailleurs de la Baie-des-Chaleurs

Ottawa débloque 700 000 $ pour la formation à l'emploi des jeunes de 16 à 30 ans de la Baie-des-Chaleurs. La députée de Gaspésie—Les Iles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, en a fait l'annonce, jeudi, à New Richmond.

Cet investissement permet de financer 85 % du salaire minimum pour une période de 12 à 26 semaines et vise l'acquisition de compétences.

La SADC de la Baie-des-Chaleurs et l'organisme qui aide les jeunes anglophones, le Committee for Anglophone Social Action (CASA), se partagent la subvention.

Pour la directrice générale du CASA, Cathy Brown, cette aide est bienvenue. Elle précise que le taux de chômage des jeunes anglophones en Gaspésie est deux fois plus élevé que celui des jeunes de la communauté francophone.

Elle ajoute que la subvention permettra de donner une chance à ceux qui ne sont pas mobilisés de s’impliquer dans une démarche qui les aidera à trouver un emploi ou à retourner à l’école.

Les programmes ont débuté l'automne dernier pour une période de 2 ans.

Les travailleurs invités à accepter les offres d'emploi

Par ailleurs, Diane Lebouthillier a profité de sa visite pour inviter fortement les travailleurs d'une usine de transformation de Chandler, dévastée par un incendie au début du mois, à se diriger vers les autres usines de la région qui ont besoin de main-d'oeuvre.

Elle juge qu’ils auraient tout avantage à accepter les semaines de travail qui leur sont proposées par les autres usines de transformation qui manquent de main-d’œuvre.

Elle ajoute que les travailleurs éviteraient de s'exposer à d'éventuelles pénalités s’ils refusent les offres. « On travaille aussi avec le regroupement des employeurs donc il y a des emplois de disponibles dans les usines, les usines sont prêtes à prendre les gens. »

Certains employés interrogés lors d'une rencontre avec la direction en début de semaine ont refusé une proposition d'emploi dans d'autres usines, parce qu'on ne leur assure pas les 14 semaines nécessaires pour recevoir des prestations d'assurance-emploi.