Retour

À Sept-Îles, des mentors soutiennent maintenant les entrepreneurs étudiants

Les étudiants du Cégep de Sept-Îles qui souhaitent démarrer une entreprise pourront désormais compter sur l'appui de mentors. Une dizaine d'entrepreneurs de Sept-Îles et de Port-Cartier s'engagent à fournir le support et les conseils aux étudiants qui désirent se lancer en affaires.

Le partenariat a été officialisé mardi entre le Club entrepreneur étudiant du Cégep de Sept-Îles et Mentorat Sept-Rivières.

La coordonnatrice pour le mentorat dans Sept-Rivières et projets jeunesse au Carrefour jeunesse-emploi de Duplessis, Marilou Vanier, juge que ce partenariat répond à un besoin grandissant de la part de la jeune génération.

« De plus en plus, on voit des jeunes qui veulent démarrer une entreprise, souligne Marilou Vanier. C’est 40 % des 18 à 25 ans qui disent souhaiter entreprendre. Les mentors, ce qu'ils vont faire avec ces jeunes-là, c'est justement de partager leur expérience et de leur éviter de faire des erreurs évidentes. »

Les jeunes entrepreneurs du Cégep de Sept-Îles pourront bénéficier d’un tarif réduit pour devenir des membres à part entière de la cellule de Mentorat de Sept-Rivières.

Damien Sitaya, étudiant originaire de l’Île de la Réunion, est l’un de ceux qui participeront à ce projet.

« Au Cégep de Sept-Îles, nous avons la chance d’avoir un Club entrepreneurs qui met à notre disposition des outils comme ce partenariat », se réjouit Damien Sitaya.

Un nouveau volet s’ajoute aussi au Club entrepreneurs du cégep : un programme pour le prédémarrage, pour que les jeunes entrepreneurs puissent se rassembler et discuter de leur réalité et des écueils et des défis auxquels ils font face.

« Je suis quelqu’un qui aime le risque, concède Damien Sitaya. Si on ne prend pas de risque dans la vie, on ne peut qu’avoir des regrets, et vivre dans une vie de regrets, c’est un peu vivre dans une vie de frustration. »

Cinq étudiants prennent part à ce partenariat, pour l'instant, dont deux qui ont déjà des projets concrets d’entreprise.

D'après les informations de Jean-Louis Bordeleau

Plus d'articles