Retour

À Terre-Neuve, le succès d'une auberge de luxe contribue à la renaissance de l'île Fogo

À sa cinquième année d'existence, la luxueuse auberge Fogo Island Inn, populaire auprès des célébrités et des chefs d'État, est un retentissant succès qui contribue à la renaissance d'une l'île au large de Terre-Neuve.

« Nous avons fait nos frais après trois ans. L’année dernière, nous avons fait de l’argent », lance Zita Cobb, la directrice générale de la Fondation Shorefast, l’organisme de bienfaisance qu’elle a créé et qui administre l’auberge Fogo Island Inn, ouverte en 2013.

La fondation Shorefast réinvestit dans des projets au service des communautés de l’île Fogo les profits générés par ses trois entreprises : la pêche à la morue, la fabrication de meubles et l’hébergement à son hôtel de luxe.

Édifice à l’architecture unique, inspirée des traditions côtières du Canada Atlantique, l’auberge Fogo Island Inn contient 29 suites qui ont hébergé Barack Obama, Justin Trudeau, David Letterman et Gwyneth Paltrow, pour ne nommer que quelques-unes des célébrités qui ont été charmées par ce qui était considéré au départ comme un pari touristique risqué.

Les chambres aux fenêtres qui offrent, du plancher au plafond, une vue imprenable sur l’océan et sur les icebergs qui dérivent au printemps au large de Terre-Neuve sont offertes à partir de 1900 $ par nuit.

On retrouve à l’auberge une bibliothèque, une galerie d’art, une salle de cinéma de 37 places, un sauna chauffé au bois et des bains thermaux situés sur le toit. Les visiteurs y sont aussi accueillis par Make et Break, les deux chiens Terre-Neuve qui habitent les lieux.

La qualité de la cuisine de l’auberge a reçu les éloges des médias spécialisés. On peut y déguster du steak de caribou, du ragoût d’orignal, de la chaudrée de morue ainsi que des puddings traditionnels de Terre-Neuve-et-Labrador.

La construction de Fogo Island Inn a coûté 41 millions de dollars, dont 75 % provenaient de fonds privés, la majorité sortie de la poche de Zita Cobb, qui avait quitté son Fogo natal en 1975 pour faire fortune dans le secteur des technologies. Des investissements des deux paliers de gouvernement, fédéral et provincial, ont été remboursés par les impôts payés depuis cinq ans, dit la femme d’affaires.

Mme Cobb a la chance de côtoyer les célébrités qui viennent à l’hôtel. Mais ce qui la réjouit plus, c’est que le succès de son entreprise sociale ait aidé à convaincre des personnes parties de Fogo qu’il y avait à nouveau une vie de qualité qui les attendait sur l’île.

La Fondation Shorefast emploie des centaines de personnes, remarque Wayne Collins, le maire de la ville de Fogo. L’île compte maintenant quelque 2300 habitants dans 10 communautés aux noms pittoresques, comme Tilting et Little Seldom.

« Nous avons presque une crise du logement sur l’île maintenant, ce qui est terrifiant et satisfaisant à la fois », blague Zita Cobb.