Retour

Accès refusé à la carrière Durette: d'autres options pour Béton provincial

Béton provincial de Matane pourrait choisir la voie politique pour essayer de renverser la décision du tribunal administratif du Québec qui a rejeté l'appel de l'entreprise.

L'exploitation de la sablière Durette est compromise. La Commission de protection du territoire agricole du Québec ( CPTAQ) refuse de modifier la vocation des terres visées par un agrandissement.

Sans cette exploitation, l'usine de béton de Matane devra s'approvisionner en granulats ailleurs, ce qui met en danger la survie de l'usine en raison des coûts de transports.

Plusieurs scénarios sont sur la table. Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé confirme avoir rencontré un représentant de l'entreprise.

« Mon rôle comme député, précise-t-il, c'est d'exposer un certain nombre d'avenues potentielles. Ultimement, c'est la responsabilité de l'entreprise de choisir ce qu'elle veut faire pour la suite. Elle peut continuer au plan juridique. Dans ce cas, ça ne touche pas l'Assemblée nationale. Mais il y a d'autres options. On les a regardées ensemble alors ils prendront une décision. »

La direction de Béton provincial refuse de commenter pour l'instant.

Plus d'articles

Commentaires