Retour

Achat local : la stratégie du Nouveau-Brunswick fait chou blanc, selon des fermiers

Des agriculteurs au Nouveau-Brunswick jugent que la stratégie provinciale de promotion de l'achat local lancée il y a un an manque de moyens concrets pour atteindre son but.

La stratégie vise à soutenir la production et la consommation localement de toute une gamme de produits des fermes du Nouveau-Brunswick.

Certains agriculteurs, comme Roger Richard, parviennent à écouler l'ensemble de leur production localement, mais ce, grâce à une série d'efforts déployés depuis plusieurs années, et pas nécessairement grâce à la stratégie provinciale.

« On n’a pas vu de grosses publicités. C'est tout quand même quelque chose qui prend du temps. Ça n’arrive pas du jour au lendemain », affirme Roger Richard, agriculteur à Acadieville.

Roger Richard vendait dans le passé sa production à de grandes chaînes d'alimentation, mais depuis une quinzaine d'années, il vise plutôt la vente locale.

« On a de grandes grandes superficies. On a de grands champs. Si on remplit nos grands champs de produits, probablement qu'il va nous en rester, mais on a appris à faire les volumes qu'on pouvait écouler », dit-il.

Mais vendre localement est loin d'être évident pour tous les agriculteurs.

« Ce qui manque à la stratégie, c'est aussi de rendre plus accessibles ces produits-là. Ça veut dire de les distribuer dans les écoles, les hôpitaux, les foyers de soins. Dans toutes les réunions publiques et privées du gouvernement, ça ne devrait être que des produits locaux. À la maison de la lieutenante gouverneure, ça ne devrait être que des produits locaux », explique Rebecca Fraser Chiasson, agricultrice à Rogersville.

Selon Mme Fraser Chiasson, le gouvernement devrait faire preuve d'une plus grande volonté politique pour soutenir la production et l'achat local.

« La jeune génération est beaucoup plus consciente, alors moi comme producteur, je me suis demandé: “Y a-t-il de l'avenir pour les petites fermes?” Il y en a », ajoute Roger Richard.

La province avait des objectifs ambitieux avec sa stratégie d'achat local. Il restera maintenant à voir quel bilan dressera le gouvernement.

D’après un reportage de Michel Corriveau

Plus d'articles

Commentaires