Retour

Achats en ligne : il faut une équité fiscale, dit Anglade

Le gouvernement du premier ministre Philippe Couillard dit vouloir assurer une meilleure équité fiscale dans le commerce de détail, une réaction au cri du coeur du PDG des magasins Simons.

Sur les ondes de Radio-Canada mercredi, Peter Simons a demandé aux gouvernements du Canada et du Québec d'assumer leurs responsabilités fiscales. Selon lui, les ventes en ligne permettent à des entreprises et à des clients de ne pas payer les frais de douane, la TPS et la TVQ sur certaines transactions.

Questionnée à ce sujet, la ministre de l'Économie Dominique Anglade a affirmé jeudi qu'une réflexion sur les pertes fiscales provoquées par les ventes en ligne doit s'inscrire dans la stratégie numérique qu'elle élabore actuellement.

Peter Simons affirme que l'État doit assurer une équité fiscale pour tous les détaillants et doit aussi protéger ses revenus fiscaux pour financer les services publics.

Le gouvernement du Québec évalue les pertes fiscales annuelles liées aux ventes en ligne à quelques centaines de millions de dollars.

Plus d'articles

Commentaires