Retour

Aéroport de Saint-Léonard : des entreprises reviennent à la charge

Des entreprises et des municipalités du nord-ouest du Nouveau-Brunswick reviennent à la charge pour empêcher la fermeture de l'aéroport de Saint-Léonard l'hiver prochain.

Un texte de Marie-Hélène Lange

Elles signent une lettre dans laquelle elles demandent à Aéroport du Madawaska et la ville d'Edmundston de maintenir un service de qualité à Saint-Léonard.

Ce n'est pas d'hier que le sort de l'aéroport de Saint-Léonard crée des remous dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick.

Aéroport du Madawaska, qui gère l'aéroport, a annoncé au début du mois que la piste ne serait plus déneigée l'hiver prochain. L'organisme affirme que les coûts d'entretien sont beaucoup trop élevés.

Des maires et des dirigeants d'entreprises signent une lettre dans laquelle ils accusent Aéroport du Madawaska et le maire d'Edmundston de fermer l'aéroport de Saint-Léonard au profit de celui de Saint-Jacques.

Les signataires demandent que les communautés soient consultées. La semaine dernière, l'entreprise J.D. Irving a mis en demeure la Ville d'Edmundston et Aéroport du Madawaska au sujet de l'avenir de la piste de Saint-Léonard.

Le maire d'Edmundston, Cyrille Simard, refuse de commenter cette affaire. Pour sa part, le président d'aéroport du Madawaska, Luc Michaud, invite plutôt les mécontents à trouver des solutions au sous-financement chronique cet aéroport.

« Ce n'est pas la première qui est contre nous, ce n'est pas la première fois qu'on reçoit de l'intimidation comme ça. Puis on l'a toujours dit, et on le répète encore aujourd'hui, on est toujours prêts à travailler avec qui que ce soit dans le but d'assurer que les services aéroportuaires dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick fonctionnent », a déclaré M. Michaud.

Plus d'articles

Commentaires