Retour

Airbnb retire 130 logements vancouvérois de sa plateforme

La plateforme communautaire de location de logements à court terme est critiquée dans de nombreuses villes et accusée de réduire le nombre de logements locatifs disponibles dans le marché ainsi que de contribuer à la crise du logement dans des métropoles comme Vancouver ou Toronto.

Le conseiller municipal de Vancouver Geoff Meggs se réjouit qu'Airbnb soit proactive, mais ajoute qu'il n'existe aucun moyen de savoir si ces logements n'apparaîtront pas sur une autre plateforme de location à court terme tels que VRBO Vacation Rentals ou Craigslist. « Nous avons besoin de régulation pour que tout le monde respecte les règles », lance-t-il.

Selon lui, Airbnb regroupe 80 % à 90 % des logements de location à court terme disponibles à Vancouver. Il précise que VRBO Vacation Rentals a approché la Ville récemment pour entamer des discussions.