Retour

ALENA : Ottawa se fait rassurant envers les gens d’affaires de Québec

Le secrétaire parlementaire responsable des négociations de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) se fait rassurant envers la communauté des gens d'affaires de Québec. De vives inquiétudes planent depuis que le président des États-Unis, Donald Trump, a menacé de mettre fin à l'entente.

Andrew Leslie a rencontré mercredi des membres de l'École nationale d'administration publique (ENAP) et Alain Aubut, président et chef de la direction de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec.

« Ce fut une rencontre d'échanges, de partage, mais aussi rassurante dans la mesure où il nous a fait part de la stratégie du gouvernement fédéral dans ce contexte qu'on connaît avec les positions très dures des États-Unis. […] Certains se sont permis de dire de ne pas paniquer par l’attitude du président. Tout ne se décide pas à son niveau », rapporte M. Aubut.

Des gens d’affaires de Québec ont également profité de l’occasion pour soumettre des idées liées à cette renégociation. L’économie de la capitale a évolué depuis la signature de l’ALENA. Des nouvelles technologies ont notamment fait leur apparition.

Le traité commercial entre le Canada, les États-Unis et le Mexique est vieux de 23 ans.

D’après les informations de Nicolas Vigneault

Plus d'articles

Commentaires