Retour

Alexandre Taillefer incite au rachat des permis de taxi

Contrôlant 40 % du marché du taxi à Montréal, Alexandre Taillefer est d'avis qu'un « plan de rachat » des permis de taxi devrait être mis à l'étude dans l'industrie du taxi du Québec.

Un texte de Gérald Fillion

En entrevue à RDI économie lundi soir, l'homme d'affaires qui dirige Téo Taxi, Taxi Diamond et Taxi Hochelaga a déclaré que « ce qu'on doit sauver aujourd'hui, c'est tous les gens qui ont emprunté de l'argent, qui ont acheté des permis, parce qu'on a obligé ces gens-là à avoir des quotas pour pouvoir opérer dans l'industrie du taxi ».

L'entente conclue entre le gouvernement du Québec et la multinationale américaine Uber change la donne dans le marché montréalais, selon Alexandre Taillefer. Les nouvelles règles qui vont encadrer Uber sont plus équitables, a-t-il dit, mais la valeur des permis de taxis est en jeu. Et l'industrie du taxi, plutôt que de s'opposer à l'entente entre Québec et Uber, devrait travailler à une stratégie visant le rachat des permis, de l'avis de l'homme d'affaires.

Alexandre Taillefer évalue que, dans le contexte actuel, un permis vaut environ 150 000 $. Les représentants de l'industrie sont plutôt d'avis que cette valeur est temporaire et appelée à chuter avec la légalisation du service Uber.

Le propriétaire de Téo Taxi ne croit pas à la chute de la valeur : « Je pense que l'arrivée d'Uber a, dans les faits, développé un nouveau marché. Il y a beaucoup de clients d'Uber qui ne prenaient pas le taxi précédemment. Il y a des gens qui prenaient, par exemple, le transport en commun. Je pense qu'[Uber a] réussi à développer un nouveau marché. Les clients étrangers qui arrivent ici, qui utilisaient Uber, vont pouvoir continuer à le faire ici. Ensuite, ce qu'il faut bien comprendre, c'est que cette redevance qu'Uber va générer, qui est une redevance qu'on estime aujourd'hui à 4,7 millions de dollars par année, donc l'équivalent d'environ 10 500 $ par permis, va être retournée à l'industrie. »

Rappelons que les entreprises d'Alexandre Taillefer louent les permis de taxi. À 260 $ environ par semaine, la location de permis est plus élevée que les redevances exigées à Uber, qu'on pourrait évaluer aux alentours de 70 $ à 200 $ par semaine, selon la formule de calcul choisie, à 10 ou 30 courses par jour.

Alexandre Taillefer considère également que Québec devrait s'assurer de récupérer rétroactivement les impôts et taxes qu'Uber n'a pas payés dans le passé.

Plus d'articles

Commentaires