Retour

Amazon verse 1,1 million en amendes pour pratiques d'affichage inexact au Canada

Une enquête du Bureau de la concurrence amène le géant du commerce en ligne Amazon à rectifier sa politique d'affichage des prix non seulement au Canada, mais aussi dans le reste du monde. En vertu de la Loi sur la concurrence, Amazon se voit aussi imposer une pénalité de 1,1 million de dollars.

Les pratiques d'affichage qui ont incité le Bureau de la concurrence à enquêter pendant presque deux ans sur Amazon laissaient croire aux consommateurs qu'ils réalisaient des aubaines plus substantielles que ce qu'elles étaient en réalité.

En vertu de ces pratiques, Amazon affichait un rabais en le comparant au prix du fournisseur. Or, Amazon ne vérifiait pas ce prix, ce qui pouvait mener à des taux de rabais inexacts.

Les indications d’économies étaient annoncées sur le site Amazon.ca, dans les applications mobiles d’Amazon, dans d’autres publicités en ligne, ainsi que dans des courriels adressés aux clients.

Dans sa décision rendue publique mercredi, le Bureau de la concurrence dit envoyer « un message clair au marché, à savoir que les indications d’économies non corroborées ne seront pas tolérées ».

[...] ces indications donnaient l’impression que les prix des articles offerts sur le site www.amazon.ca étaient inférieurs aux prix en vigueur sur le marché. Le Bureau a déterminé qu’Amazon se fiait aux prix conseillés de ses fournisseurs sans en vérifier l’exactitude.

Extrait de la décision rendue par le Bureau de la concurrence après son enquête sur Amazon

Amazon rectifie le tir partout

Amazon s'est non seulement conformée aux exigences du Bureau de la concurrence en sol canadien, elle a aussi modifié « la façon dont les économies sont indiquées sur le site www.amazon.com », affirme le Bureau de la concurrence dans son communiqué.

Le Bureau de la concurrence rappelle que « la Loi sur la concurrence protège les consommateurs contre les références trompeuses à des prix habituels gonflés. Toute comparaison entre un prix habituel et un prix de solde doit être véridique ».

Le Commissaire à la concurrence, John Pecman, se réjouit qu'Amazon ait changé ses pratiques d'affichage de sorte que « les consommateurs reçoivent des renseignements exacts et qu’ils ne soient pas trompés par de prétendues économies ».

Plus d'articles

Commentaires