Retour

American Apparel, en faillite pour réduire sa dette

Le groupe American Apparel se place sous la protection de la loi sur les faillites afin de mener une restructuration de l'entreprise. La société a obtenu l'accord de 95 % de ses créanciers afin de procéder à cette restructuration.

La dette d'American Apparel passerait de 300 millions de dollars à 135 millions de dollars, en vertu de cet accord, en échange de prises de participation dans la société réorganisée.

Les créanciers apporteront 70 millions de dollars de plus en liquidités supplémentaires afin d'assurer la stabilité de l'entreprise « pendant et après la restructuration », précise l'entreprise par voie de communiqué.

Le plan de restructuration de la dette doit permettre « une transformation globale pour revitaliser l'entreprise et la marque », poursuit l'entreprise dans le communiqué.

La restructuration n'affecterait pas les activités de la bannière internationale. Les boutiques et les usines de fabrication « vont poursuivre leurs activités sans interruption ».

L'entreprise avait annoncé la fermeture de magasins et la suppression de plusieurs emplois afin de réduire les coûts d'exploitation au début du mois de juillet dernier. American Apparel avait toutefois refusé de chiffrer les réductions d'effectifs et les fermetures de magasins.

Les ventes de l'entreprise ont reculé de 17 % au cours de la dernière année, selon les données du mois d'août dernier.

L'entreprise comptait 239 magasins dans une vingtaine de pays, dont 135 aux États-Unis, en mars dernier.

L'entreprise a été fondée par le Montréalais Dov Charney en 1989, à qui on a toutefois montré la porte en 2014. M. Charney était notamment accusé de harcèlement sexuel par des employées.

Installée à Los Angeles, en Californie, l'entreprise y fabrique la totalité de ses vêtements.

American Apparel a connu une croissance fulgurante avant d'être menacée de faillite en 2014. La société avait enregistré des pertes de 106,3 millions de dollars en 2013. Elle avait perdu 37,3 millions en 2012 et 39,3 millions en 2011.

Plus d'articles

Commentaires