Retour

Après 131 ans d’existence, la Bourse aux grains de Winnipeg va fermer

Les taux de change du canola s'établiront à New York dès cet été pour faciliter la croissance de ce marché en pleine expansion. La Bourse aux grains de Winnipeg, le plus ancien marché du Canada et le seul concernant les marchandises, s'apprête ainsi à fermer.

Dans un avis au public daté du 1er mai, le propriétaire de la place boursière, Intercontinental Exchange Inc. (ICE), a annoncé le transfert des contrats autour du canola à New York, dès cet été. La date du déménagement est prévue le 29 juillet.

« Le marché du canola s’est développé ces dix dernières années, et le sentiment que nous avions c’est que pour permettre à ce marché de continuer à croître dans un environnement adéquat, il nous fallait déménager dans une place plus importante », explique Brad Vannan, PDG de ICE Futures Canada.

« Aujourd’hui, les transactions s’effectuent sur un écran d’ordinateur et peuvent donc émaner de n’importe où au monde », ajoute-t-il, précisant qu’un fort pourcentage des échanges sur le marché du canola provient de l’extérieur du Canada.

Brad Vannan explique que la localisation physique de la place boursière est moins importante à l’ère numérique, et que les clients ne s’apercevront sans doute même pas du changement.

La Bourse aux grains de Winnipeg an permit d'opérer des actions boursières depuis 1904. Elle a été la première place d’échanges d’Amérique du Nord à mettre un terme à son système d’enchères publiques en décembre 2004, lorsqu’elle a opté pour un système tout électronique.

Intercontinental Exchange Inc, une firme basée à Atlanta, avait racheté la Bourse de Winnipeg en 2007 pour 40 millions de dollars.

Plus d'articles