Retour

Après GM, Unifor négociera avec Fiat-Chrysler

Si l'entente de principe conclue avec GM est ratifiée dimanche, Unifor négociera ensuite avec Fiat-Chrysler.

Le syndicat représente 23 000 travailleurs du secteur automobile au Canada. Il a conclu un accord avec GM autour de minuit lundi soir et évité ainsi le déclenchement d'une grève.

Cette entente doit servir de « modèle » pour ses négociations avec les deux autres grands constructeurs automobiles nord-américains, Fiat-Chrysler et Ford.

L'entente conclue avec GM prévoit :

  • des augmentations de salaire;
  • des paiements forfaitaires et des primes à la signature du contrat;
  • des garanties que la compagnie investira dans ses installations au Canada.

Cela permettra d'éviter la fermeture de l'usine d'assemblage d'Oshawa, qui risquait de survenir en 2019. L'accord prévoit aussi le rapatriement à l'usine de St. Catharines de la production de certains moteurs construits au Mexique.

Son président, Jerry Dias, avait déclaré qu'il n'y aurait pas d'entente sans un engagement des fabricants automobiles à investir davantage au Canada.

Le syndicat a cependant accepté un régime de retraite moins généreux pour les nouveaux employés.

Plus d'articles

Commentaires